L’Aiguille du Midi, panorama d’enfer

Photographie d’ouverture : les Grandes Jorasses ©my&.com

Vus du sol, l’Aiguille du Midi et le Mont-Blanc, c’est joli. Leurs lignes de crêtes, devenues iconiques, sont vendues en boutique à Chamonix sous toutes les formes que le merchandising peut imaginer. Tout le monde nous dit que c’est beau mais est-ce vraiment le cas ? Alors, embarquement immédiat pour en avoir le coeur net et savoir ce que l’on voit là-haut !

La montée

Rendez-vous est donné aux guichets Réservations pour récupérer son billet d’embarquement (voir en bas, infos pratiques). Bonne surprise ! Le prochain n’est pas complet, je « décolle » donc avec 45 minutes d’avance (9h15 au lieu de 10h et c’est une bonne chose !). Face à la montagne, je suis aux premières loges pour l’ascension toute en douceur, avec quelques secousses en haut. Avec les nuages du jour, le paysage est magique. Ils jouent à cache-cache avec nous, les arbres et les sentiers.
Ces 20 minutes d’élévation à l’exponentiel profil nous laissent espérer une arrivée au-dessus des nuages. Le soleil pointe dans les trouées… et hop… à 3777 m d’altitude, les cumulus sont à nos pieds. À la sortie de la cabine, devant nous à notre droite, le Mont-Blanc nous salue et à notre gauche, les Grandes Jorasses lui répondent… Bienvenue sur le toit de l’Europe !

À droite le Mont-Blanc, à gauche les Grandes Jorasses, au centre la roche de l’Aiguille du Midi ©my&.com

Les terrasses

Les terrasses à 360°, sur plusieurs niveaux, nous permettent d’en prendre plein les yeux. Sous tous les angles, les nuages rajoutent une poésie et une magie étonnantes. On reste constamment sous le charme de ce que Dame Nature nous a réservé en ce lendemain de jour de pluie… Quelle chance ! C’est enchanteur, vraiment.

Terrasses de l’Aiguille du Midi ©my&.com

Le Pas dans le vide

Le Pas dans le vide, c’est l’attraction frissons de l’Aiguille du Midi. Une prouesse technique qui nous autorise à passer quelques secondes suspendu dans le vide avec 1000 m sous nos pieds. Chacune des 5 parois du bloc est épaisse de –seulement !– 3,6 cm.
Comptez au moins 40 min d’attente après avoir attendu 40 min à l’ascenseur. Oui, cela se mérite ! mais ça vaut le coup franchement ! Et, on vous prépare psychologiquement au vide avec ce petit passage vitré sous les pieds.

On passe donc environ 3h à contempler les Alpes des étoiles pleins les yeux. Franchement, elles nous en mettent plein la vue ! On n’a pas envie de repartir. Mais redescendre s’impose à nous car la foule du début d’après-midi commence à engorger les terrasses et autres espaces.
À la descente, on s’arrête à la station de changement de télécabines du Plan de l’Aiguille (2317 m). Les marcheurs peuvent rejoindre Chamonix à pied et pour moi la pause sandwich s’impose (acheté à L’épicerie du Midi au départ). Et là, on vit une trentaine de minutes étonnantes. Les nuages nous enveloppent et l’on ne voit plus rien. Le blanc nous entoure à perte de vue. Le Glacier des Bossons, l’Aiguille Verte, les Drus et les Aiguilles de Chamonix ont disparus. On s’amuse à attendre l’arrivée lunaire des cabines qui transpercent les nuages… Là, aussi c’est magique !

Et une fois revenu à Chamonix, on se surprend à toujours rechercher le Mont-Blanc du regard. On a constamment la tête en l’air. Le charme a opéré et on a qu’une seule envie… y remonter. Sans qu’on s’y attende, L’Aiguille du Midi et son panorama d’enfer nous ont ensorcelés et on passe son temps à regarder ses photos en se répétant inlassablement « que c’est beau, les Grandes Jorasses ! ».

Les Grandes Jorasses dans les nuages ©my&.com

Les conseils pratiques de my&.com

Achat et réservation

  • Il faut acheter, au moins 48h à l’avance (au plus tard, pour être plus sûr de la météo !), un pass sur plusieurs jours pour faire quelques économies. C’est peut-être mieux de ne pas prendre les jours pas consécutifs, cela permet de jongler avec la foule et la météo (nb : lors de mon séjour, à la suite du déraillement, fermeture du train Montenvers – Mer de Glace, fermeture de l’Aiguille du Midi pour cause de pluie le 12 août, foule à la montée de Brévent plus d’1h30 d’attente…).
    www.montblancnaturalresort.com/fr
  • Réserver sur le net un créneau horaire du début de matinée : cela évite d’avoir la foule de l’après-midi et si on veut prendre son temps là-haut, c’est bien d’y être tôt le matin (45 min d’attente à l’ascenseur et 40 min d’attente au pas dans le vide quand même). Il faut y être au moins 30 min avant pour récupérer son billet d’embarquement et avec un coup de chance vous embarquerez plus vite car les cabines doivent être pleines pour monter alors on entasse au max.
    À partir d’une certaine heure, il y a beaucoup de monde, le site peut-être « fermé » car complet.
    Les créneaux de réservations
Le Mont-Blanc sous le soleil ©my&.com

Petites choses à savoir !

  • Quand on arrive tout en haut, il fait frais voire froid (3° le 13 août), donc on met une polaire, une parka, un foulard, et on prend un chapeau/casquette et des lunettes de soleil. Aux pieds, on a au moins une paire de basket (pas des tennis d’été) car le matin là-haut il y a un peu de neige et quelques plaques de glace – oui même en août ! – Donc avant que le soleil fasse son boulot, on n’est pas à l’abri de glisser… On est des touristes d’accord, mais on ne vient pas en touriste !
  • L’ascenseur, entre les deux palliers de l’Aiguille du Midi est vite pris d’assaut (maximum 6 pers. par montée) alors bien prendre en compte tous ces temps d’attente dans son organisation de visite.
  • La prouesse technique. On oublie en passant d’un pallier à l’autre, d’un couloir à une cavité creusée dans la roche que ce sont des prouesses techniques et humaines de dingue qui nous permettent de naviguer en toute sécurité autour d’un éperon rocheux à 4000m d’altitude. Chapeaux à eux !
  • Je n’ai pas fait les différentes salles qui permettent de désengorger les espaces d’attentes. J’ai privilégié les points de vues parce que c’est ça qui mérite le détour. Rien que cela, c’est déjà beaucoup ! La preuve !

À lire prochainement
Découverte de Chamonix (à venir)

L’Aiguille de Midi, panorama d’enfer par my&.com – Visite le 13 août 2019 – Tous droits réservés sur les textes et les photographies.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s